Close

quand changer de matelas ? les 10 signes à ne pas manquer !

Vous le saviez peut-être ou peut-être pas, mais on va vous l’avouer : votre matelas n’est pas éternel…
On vous a donc menti pendant toutes ces années ? Je vous vois, vous offusquer derrière votre écran, “non, ce n’est pas mon cas !”, mais sachez que les Français font figure de mauvais élèves à ce niveau avec un renouvellement de leur matelas tous les 14 ans (en moyenne).

Alors reprenons, les matelas ne sont pas éternels, mais comment savoir si le vôtre nécessite un changement en bonne et due forme ? C’est simple, on va vous donner les clefs de ce “savoir ultime” !

  1. Respecter sa durée de vie 
    Il est recommandé de changer de matelas tous les 10 ans, après environ 30 000 heures de sommeil. Ici, il s’agit d’une moyenne et cette durée de vie (moyenne) ne peut être dissociée des points évoqués ci-dessous.
  2. Prendre en compte la qualité de base 
    Est-il vraiment nécessaire d’évoquer avec vous le fait que tous les matelas ne sont pas égaux ? Il y en a des “très bons”, des “pas mal” et des “vraiment mauvais”, ce qui influe forcément sur la durée de vie et son confort. De là à dire qu’il faut réfléchir à deux fois avant d’acheter un matelas au prix d’un oreiller, il n’y a qu’un pas ! 😉
  3. Faites un tour au contrôle technique
    Pas besoin d’être sorti de Saint-Cyr pour jeter un œil sur l’état de votre matelas. En effet, si votre matelas ressemble plus à un terrain de cross qu’une surface plane au moment du coucher, il est temps de le changer.
  4. C’est du propre
    Sachez que l’on perd, en moyenne, 33 centilitres d’eau chaque nuit en transpirant (charmant, non ?), d’où l’importance d’une bonne aération du matelas et, par extension, de votre chambre. Et, en passant si votre matelas ressemble à une mappemonde dessinée par vos accidents de “café au lit” ou autres, c’est également un signe qu’il faut en changer, ou au minimum le nettoyer !
  5. Le “microclimat” de votre chambre
    La terme microclimat est une manière d’évoquer le taux d’humidité dans votre chambre. Humidité qui participe activement au développement des moisissures, bactéries et autres acariens à l’intérieur même de votre matelas, en augmentant le risque de gênes allergiques pour vous. Ou comment passer d’un matelas à un véritable écosystème assez rapidement !
  6. Prendre en compte votre morphologie
    Comme la durée de vie de votre matelas, votre taille de guêpe ou vos poignets d’amour ne sont pas éternels. Les évolutions de votre morphologie affectent également vos besoins en terme de soutien, il est donc important de ne pas négliger cette donnée qui peut expliquer une perte de confort. L’essentiel, ici, est de prendre conscience de ces changements pour choisir le plus adapté.
  7. Etre à l’écoute de votre corps
    Je vous l’accorde, ce titre fait très yoga/développement personnel. Votre corps vous parle, non ? Alors quand vous vous réveillez avec une côte fêlée par l’un des ressorts de votre matelas, ce n’est pas une forme de dialogue peut être ? Oh et oui, si vous êtes plus fatigué au réveil que la veille, c’est également un signe !
  8. Le nombre de passagers à bord
    On vous l’a dit, la durée de vie moyenne d’un matelas est de 10 ans. Mais lorsque celui-ci est partagé avec votre cher et tendre, il est évident qu’il s’abîme plus rapidement.
  9. Choisir une “équipe qui gagne”
    On vous a déjà parlé du rôle essentiel du sommier, rien n’a changé, il est l’allié (quasi) invisible de votre confort. Actuellement, la majorité des matelas s’adaptent à tous les types de sommier, mais un sommier de mauvaise qualité le transformera rapidement en instrument de torture. Alors si vous songez à le changer, pensez à jeter un coup d’œil à votre sommier, si cela est nécessaire, faites d’une pierre deux coups et changez l’ensemble. Vous pouvez aussi changer votre linge de lit en optant pour du lin ou du coton, vos oreillers ou un couvre-lit… la diversité, c’est la gaieté !
  10. Changer pour le meilleur
    L’ultime conseil, le plus simple mais aussi le plus essentiel : choisir le bon matelas !
    C’est à dire choisir le matelas qui vous correspond, pour cela il faut apprendre à vous connaître et surtout dormir dessus, plusieurs nuits, et non 3 minutes en magasin. Mais attention, contrairement à eve, certaines enseignes vous offrent des périodes d’essai soumises à de nombreuses conditions, donc renseignez-vous avant de sauter le pas.

Maintenant, vous avez toutes les cartes en main pour ne plus être fort dépourvu quand l’usure fut venue ! 😉

PS : si votre matelas vous convient, vous pouvez toujours vous offrir des bons conseils pour mieux dormir en cliquant 👉 ici 👈

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close