Close

Fêtes de fin d’année : nos conseils sommeil

Dernière ligne droite, un sprint final avec son lot de stress, de virus, de manque de sommeil, de ruptures de stock en magasin – oui, il semblerait que tout le monde désire la même chose que votre neveu cette année – ajoutez à cela un manque de sommeil et vous obtenez un cocktail explosif. Pour vous aider à passer la ligne d’arrivée, ici Noël et Nouvel An, on s’est penché sur la question pour vous trouver des solutions (simples) pour accompagner ce changement de rythme.

 

Ménagez votre horloge biologique

Soyons honnête, l’idée de passer des fêtes de fin d’année « tranquilles » ne vous a pas traversé l’esprit, et on vous comprend. Autant être honnête, vous allez inévitablement chambouler votre horloge biologique.

Mais pas de panique, on est la pour vous éviter de jouer le rôle du couche-tôt et arriver en pleine forme pour profiter de cette avalanche de sentiments, de nourriture et de cris d’enfants (vous avez hâte d’y être, non ?). Le remède, simple, se fixer au moins 7 heures de sommeil par nuit le mois qui précède Noël pour éviter de grosses dettes de sommeil. Pour le mettre en place, pas besoin d’être un grand mathématicien, on prend l’heure de réveil à laquelle on soustrait 7 (je vous l’avais dit, rien de compliqué). Petit bonus, on peut soustraire une heure supplémentaire, elle sera dédiée à l’arrêt des activités stimulantes pour votre cerveau comme la télévision, votre smartphone, ordinateur, sport, etc.

Mieux vaut prévenir que… subir

Si vous êtes un expatrié, que vous devez traverser l’Atlantique (ou la Mer du Nord) pour rejoindre votre famille pour les fêtes, votre challenge est encore plus grand pour tenir la forme et garder le sourire – au vu des dépenses pour voyager à cette période le deuxième est le plus difficile à garder. Mais revenons à notre sujet, ici, vous êtes un athlète de haut niveau qui participe à des compétitions à l’étranger, vous pouvez utiliser la luminothérapie comme technique anti jet-lag. Ok, on vous l’accorde, c’est peut-être un peu extrême, mais ça fonctionne.
Sinon vous pouvez également favoriser les siestes, en après-midi avant 15h de préférence, pour minimiser l’impact sur votre corps. Si vous êtes un surendetté du sommeil et que vous voulez éviter de payer la facture en cette période de fête, vous pouvez dormir jusqu’à 90 minutes ce qui correspondent à un cycle entier de sommeil. Pour les autres, 20 minutes tous les jours peuvent suffire à recharger les batteries.
Oh, et autre avantage, ce sommeil réparateur réduira votre stress et votre fatigue, qui par effet de domino, vous permettra de ne pas vous jeter sur la nourriture présente sur la table !

Alcool, adoptez la politique de la modération

Vous le savez sûrement, ou pas d’ailleurs, mais l’alcool et le sommeil ne font pas bon ménage. Alors pour être en forme, on ne vous interdit pas de lever le coude, mais on vous conseille de vous ménager. Alors oui, vous avez l’illusion de tomber dans les bras de Morphée plus rapidement, mais votre passage dans la phase profonde est quant à lui freiné, et ai-je vraiment besoin de vous mettre en garde contre la fameuse “gueule de bois” du lendemain ?
Alors petite astuce pour limiter sa consommation d’alcool et ses effets, elle fonctionne à tous les coups et vous évite les remarques concernant le fait que vous ne buvez pas pour les fêtes. Alors pour faire illusion, il suffit d’alterner un verre d’eau avec un verre d’alcool, tout en se fixant un maximum de 3 ou 4 verres pour les réveillons dont 1 à 2 coupes de champagne (incluses les coupes, on ne triche pas !). Une fois à table, on choisira de déguster du vin blanc ou du vin rouge, mais pas les deux parce que blanc sur rouge, rien ne bouge, rouge sur blanc… Enfin, vous connaissez la suite !

Continuer à faire un peu d’exercice, mais pas que…

Dur de composer avec les réceptions entre famille, les amis et tenir ses rendez-vous sportifs habituels (ou occasionnels, rares même inexistants, aucun jugement de notre part).
En revanche, si vous êtes dans un coin de nature ou à la campagne, n’hésitez pas à aller faire des balades au grand air, notamment après chaque festin pour activer la digestion et améliorer votre sommeil. Pour les flambeurs (ou flambeuses), un peu de vélo tous les jours, vous aidera aussi à garder une activité cardio pour compenser votre absence (remarquée) dans votre salle habituelle.
Enfin, vous vous rappelez de votre professeur d’EPS, qui vous répétait sans cesse de vous étirer ? Et bien, il n’avait pas tort, s’étirer en profondeur amène une grande détente corporelle grâce à une libération des tensions physiques et psychiques.
Ainsi le matin et le soir, vous pouvez vous octroyer quelques pauses de yoga ou des exercices de stretching (et aussi montrer votre niveau de « coolitude » à votre famille), au milieu de la frénésie des fêtes pour favoriser votre bien-être et votre sommeil.

Joyeuses fêtes de fin d’année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close